01 44 61 71 14 ou 06 09 45 14 54

60, rue Saint Sabin - 75011 Paris

Top

Estime et confiance en soi

Esprit du bien-être / Estime et confiance en soi
La confiance est un élément majeur : sans elle, aucun projet n'aboutit - Eric Tabarly
  1. Vous doutez encore de vos capacités et de vos réussites ?
  2. Vous avez du mal à citer plus de 3 de vos qualités ?
  3. Vous n’êtes pas pleinement sûr de pouvoir dire que vous vous apprécier voire, soyons fous, que vous vous aimez ?
  4. Vous respectez-vous ?
  5. Vous aimez-vous ?
  6. Ce que vous faites est-il vraiment ce que vous voulez faire ?
  7. Au fond, vous ne savez pas complètement qui vous voulez vraiment être ?

Si vos réponses à ces 7 questions clefs ne vous satisfont pas encore, quelle amélioration voulez-vous désormais apporter à votre estime de vous, votre confiance en vous pour vous rapprocher de votre meilleur vous ?
Que feriez-vous de différent si vous étiez enfin sereinement sûr(e) de vous, vos idées, vos envies, vos capacités, vos projets ?
Qu’est-ce qui changerait positivement dans votre vie si vous faisiez enfin confiance à la personne la + importante du monde : vous ?
QUI VOULEZ-VOUS VRAIMENT ETRE ?

Vous pourrez lire ci après des pistes de réflexion et d’action pour envisager différemment la personne la plus importante du monde : vous et agir pour réveiller votre meilleur vous !

Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez participer à un ou plusieurs ateliers de notre cycle « Estime & confiance en soi » :

  • Confiance en soi avec l’auto-hypnose
  • Estime de soi avec l’auto-hypnose !
  • Reconstruisez vous une saine vision de vous
  • Rapprochez vous de votre « meilleur » vous

Vous pouvez désormais programmer les dates qui vous conviennent le mieux dans notre Calendrier des ateliers ou en remplissant simplement le formulaire à gauche de votre écran 🙂

 

Enfin une vraie estime & confiance en vous

Vous estimer, avoir confiance en vos capacités, et vous rapprocher de votre meilleur vous commence par
faire évoluer votre regard sur vous, votre histoire, vos capacités, vos actes.

Qu’est-ce qui explique le manque de confiance en soi et d’estime de soi ?
Evidemment, les assurances que nous avons reçues dans notre enfance de notre valeur intrinsèque et factuelle. Plus nous avons été régulièrement réconfortés, enfant, par un amour inconditionnel et une confiance renouvelée de la part de nos figures parentales, moins nous nous posons de questions existentielles souvent vaines et plus nous agissons.
Si nos parents ont eu tendance à conditionner leur amour et leur satisfaction à notre égard à certains de nos comportements, nous introjectons le fait que nous ne sommes valables, aimables que si nous faisons ou réussissons ceci ou cela, ceci.
S’ils n’ont en outre pas eu la capacité à saluer les efforts et succès, alors nous pouvons avoir l’impression que rien de ce que nous faisons n’est jamais assez bien …
Or, nous sommes aussi ce que nous faisons, mais pas uniquement.
Avoir été reconnu et valorisé pour nos actes ET pour nous même est indéniablement un atout fondateur et facilitateur dans notre vie d’adulte.

Pour autant, sommes-nous obligés de continuer à nous trimballer ce manque ?
Quel intérêt à continuer à leur en vouloir ?
Est-ce que des erreurs ou même des fautes d’éducation doivent forcément perpétuer une influence négative sur l’ensemble de notre vie ?
Et si c’était l’inverse ?

Si le fait de ne pas avoir été assez reconnu ou aimé petit, nous donnait l’envie de nous donner à nous même cette reconnaissance et cet amour plutôt que d’aller désespérément le chercher à l’extérieur ?
“Tu es confiné uniquement entre les murs que tu construis toi-même“
Si certains réussissent à faire d’un début de vie difficile un socle voire un tremplin pour une belle vie d’adulte, qu’est-ce qui nous empêche de prendre modèle sur eux ?
Si nous faisions tomber par une réflexion et des actions plus pertinentes nos propres murs ?

Nous vous proposons de trouver matière à démolir vos murs et vous reconstruire une belle vision de vous dans les réflexions qui suivent sur 3 points clefs de vie (confiance en soi, estime de soi, qui voulez-vous vraiment être ?)
Et si vous souhaitez approfondir et expérimenter en étant accompagné, en participant à nos ateliers.

Confiance en soi avec l'autohypnose

(SE) FAIRE CONFIANCE ?

Le meilleur cadeau à faire à une personne est de croire en celle-ci

Qu’est-ce que la confiance ? Qu’est-ce que faire confiance ?
Avoir l’impression que quelqu’un a les capacités ou au moins le potentiel pour faire.

De quoi avez-vous besoin pour faire confiance en quelqu’un ?
S’agit-il de critères objectifs ou subjectifs ?
Probablement les 2 : des éléments rationnels, des preuves concrètes, des exemples qui se sont bien passés. Donc des informations conscientes.
Mais aussi, une impression globale, pas facilement définissable, qui repose sur ce que dégage la personne. Donc quelque chose qui est de l’ordre de l’intuition, autrement dit de l’inconscient.

Se faire confiance repose sur fonctionne de la même façon :
L’objectif = quelles sont nos réussites ? nos capacités ? les projets que nous avons mené ? …
Le subjectif = quel ressenti ai-je par rapport à moi ?

Notre rapport au droit à l’erreur et à l’échec est aussi un élément clé : accepter de faire des erreurs, de ne pas avoir bon du premier coup, avec l’idée intelligente que justement on n’apprend jamais mieux que de ses erreurs facilite infiniment les avancées et la prise de risque, puisque les enjeux sont moins lourds.
Thomas Edison, génial et très tenace inventeur (1093 brevets ! dont le télégraphe, un téléphone, l’ampoule électrique) disait : “Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas“
Nous serions peut-être encore dans l’obscurité s’il n’avait pas persévéré avec une vraie confiance en ses capacités…

Les difficultés que tu traverseras tout au long de la vie ne sont pas là pour te détruire,
mais pour t’aider à réaliser ton plein potentiel

RENFORCEZ VOTRE CONFIANCE EN VOUS CONSCIEMMENT ET INCONSCIEMMENT !

Puisque la confiance est à la fois objective et subjective, il est beaucoup plus efficace de travailler sur les 2 niveaux : conscient et inconscient.

Consciemment, encore une fois, la recette est quasi universelle, faire un point lucide et bienveillant donc décider de porter un regard différent sur :

    • nos expériences, les obstacles surmontés,

Elles ont existé mais si nous les avons traversées c’est que nous avons réussi au moins ça, n’est-ce-pas ?
Et le meilleur usage à en faire n’est-il pas de savoir ce que ça nous apprend ?

    • nos ressources aujourd’hui

Comment pourraient-elles être restées au même niveau qu’en notre enfance ?

    • l’intérêt de continuer à se dénigrer

Et si diminuer ses mérites était en fait un bon moyen d’avoir une excuse toute trouvée pour ne pas aller de l’avant ?

    • les permissions que nous nous accordons de faire des erreurs

Dédramatiser les conséquences d’une réussite non immédiate, et surtout décorréler la valeur que nous nous accordons de la réussite de nos actes !

Inconsciemment, renouer le contact avec son inconscient en auto-hypnose pour réveiller la bienveillance vis à vis de soi et revisiter son histoire de vie dans un état modifié de conscience renforce étonnamment le travail conscient.

Si vous voulez d’aller plus loin sur ce sujet, approfondir vos nouvelles réponses et expérimenter comment l’auto-hypnose peut vous aider aussi utilement qu’agréablement, vous trouverez le moyen de le faire dans notre atelier Confiance en soi avec l’autohypnose

Estime de soi avec l'autohypnose

S’ESTIMER PAR SOI MEME ?

Comme nous l’avons dit en introduction, il est incontestable que l’amour que nous avons (ou pensons avoir) reçu aux âges où nous sommes le plus perméables est bien souvent proportionnel à celui que nous nous octroyons à nous-même par la suite.

Mais nous pouvons aussi estimer 😉 que rien n’est irrémédiable et qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire !
Et que nous serions bienvenus de bien faire par nous-même.

Qu’il est vain de persister à en vouloir aux honorables auteurs de nos jours qui ont peut-être mal fait, mais quel intérêt à dépenser tant de temps après de l’énergie dans quelque chose qui ne changera plus ? D’autant que ceux qui ont à leur tour eu des enfants savent à quel point la mission d’éducation est une responsabilité écrasante et une tâche ardue pour laquelle peu d’entre nous sont vraiment préparés …

Enfin, que s’acharner à vouloir combler un manque par l’extérieur revient à remplir un panier percé de sable …

La solution est donc à l’intérieur : la vraie bonne idée est de trouver comment se donner à soi ce dont on a besoin.
Ce qui permet de ne plus attendre le salut de l’extérieur.
Donc de ne plus dépendre des autres.
Donc de ne plus leur donner trop de pouvoir sur nous.
Donc de ne plus être désespérément en attente de leur validation.
Donc de ne pas envoyer d’énergie de dépendance.
Donc de ne pas mettre sur leurs épaules des autres une charge trop lourde.
Donc finalement de recevoir beaucoup plus facilement puisqu’ils seront plus libres de faire.
Ouf, belle équation, n’est-ce-pas ?

AMELIOREZ VOTRE ESTIME DE VOUS CONSCIEMMENT ET INCONSCIEMMENT !

Finalement qu’est-ce que s’estimer ?
Simplement, s’attribuer de la valeur, notamment en fonction de ses valeurs, autrement dit, en fonction de ce qu’on évalue comme bien ou pas.
L’estime de soi étant la valeur que l’on s’accorde, elle porte donc sur l’être et non sur le faire.
On peut avoir confiance en soi, donc croire en ses capacités à agir, mais peu d’estime de soi. L’inverse est moins fréquent.

Comme la confiance en soi, l’estime de soi a des composantes objectives et subjectives.
Donc, là encore, l’améliorer sur les niveaux conscient et inconscient, permet de la renforcer durablement.

Consciemment, toujours en lucidité et bienveillance (le dirons-nous jamais assez ?) et plus grande objectivité, décider de porter un regard différent sur qui nous sommes vraiment aujourd’hui, orienter notre projecteur sur nos qualités et nos valeurs, sortir de la comparaison stérile et plombante.

Et surtout, déterminer quel serait l’état d’esprit le plus approprié pour y arriver.
Notamment, quelle dose de bienveillance, d’indulgence, de tolérance vis à vis de soi, et pourquoi pas d’autodérision et de sens de l’humour pourrions nous accepter de nous donner ?

Nous pouvons là aussi aller au delà du conscient et des mots et renforcer étonnamment l’impact de notre travail conscient en faisant appel à notre inconscient : renouer le contact avec cette essentielle partie de nous en auto-hypnose, pour réveiller la bienveillance vis-à-vis de nous et revisiter notre histoire de vie dans un état modifié de conscience.

Si vous voulez d’aller plus loin sur ce sujet, approfondir vos nouvelles réponses et expérimenter comment l’auto-hypnose peut vous aider aussi utilement qu’agréablement, vous trouverez le faire avec un protocole exclusif Esprit du Bien Etre ©, dans notre atelier: Estime de soi avec l’auto-hypnose !

Qui voulez-vous vraiment être ?

QUI ETES-VOUS ?

La question de l’identité se pose différemment de nos jours ; jusqu’à il y a à peine 2 générations, on se définissait principalement par son métier qui faisait souvent office de statut social et son lieu d’origine, corsaire breton, soyeux lyonnais, médecin de campagne, capitaine d’industrie, musicien de cour, mère de famille, …
Nous vivons aujourd’hui près de 2 fois plus longtemps qu’il y a pile 100 ans (espérance de vie à la naissance avant la 1° guerre mondiale : 45 ans… ) où la préoccupation prioritaire pour 90% de la population était de s’assurer de rester en vie et remplir son assiette.

Pour ceux d’entre nous qui avons la chance de ne plus trop avoir à nous préoccuper de nos besoins primaires, savoir qui nous sommes va désormais au delà.
Nous pouvons nous poser des questions qui n’avaient matériellement pas la possibilité d’émerger face aux impératifs de survie.
Et nous avons un éventail de choix de vie dont nous ne mesurons pas encore l’étendue. Le déterminisme social, s’il existe évidemment encore, n’est plus aussi dictatorial qu’il l’a été jusque dans les années 70. Les possibilités admises par la société, des choix professionnels à l’orientation sexuelle, sont désormais bien heureusement beaucoup plus vastes.

Trouver nos propres réponses, plutôt que se conformer à celles imposées par d’autres, n’est du coup pas simple.
Mais être au clair avec son identité aujourd’hui est l’acmé de l’estime de soi et la confiance en soi !

Et vous, êtes-vous qui vous avez envie d’être ? Dans quelle mesure ce que vous faites correspond vraiment à vos vraies priorités et choix, à ce qui compte à vos yeux aujourd’hui ?
Quelles sont les qualités que vous avez envie de mettre en avant ?
Quelles permissions voulez-vous vous accorder ? Comment avez-vous envie d’avancer ? Comment voulez-vous vous réaliser ?
Qu’est-ce qui vous permettrait de vous dire que vous avez une vie bien remplie ?

QUI VOULEZ-VOUS VRAIMENT ETRE ?

« La seule personne que tu es destiné(e) à être est celle que tu décides d’être »

Commencez évidemment par voir à ce que vous pouvez faire pour vous accepter tel que vous êtes. Vous apprécier vous-même suffisamment pour ne plus être dépendant de l’assentiment des autres.
Si vous n’êtes pas votre meilleur ami, qui va l’être à votre place ?

Puis posez-vous les bonnes questions :

  • Quelles sont vos qualités incontestables ? Celles que vous avez envie de développer ?
  • Sur quels points voulez-vous vous améliorer ?
  • Quels sont les limites que vous décider d’accepter ? Celles que vous décidez de repousser ?
  • Quelles sont vos valeurs ? Que pouvez-vous faire pour être plus en phase avec elles ?
  • De quoi êtes vous fier ?
  • Quelles croyances avez-vous besoin de faire évoluer pour vous permettre d’avancer comme vous voulez ?

Vous pouvez parfaitement le faire par vous-même, en vous offrant quelques heures pour faire le point tranquillement chez vous, vous centrant sur vous. Ecrivez, ressentez et mettez au point votre plan d’action
Et … agissez !

Si vous souhaitez vous approprier une méthode complète, vous pouvez découvrir le processus exclusif Esprit du Bien Etre © lors de notre atelier Qui voulez-vous vraiment être ?
Atelier que nous considérons comme un des plus essentiels et fondateurs de tous ceux que nous vous proposons actuellement.

En conclusion

In Invictus - William Ernest Henley : ``Aussi étroit soit le chemin, et nombreux les châtiments infâmes, je resterai le maître de mon destin, le capitaine de mon âme.``
Aie confiance en toi-même, et tu sauras vivre - Johann Wolfgang von Goethe

Nous vous souhaitons de trouver tout ce qui vous permettra désormais d’être votre meilleur vous, avec la confiance et l’estime que vous méritez, évidemment, très certainement qui voulez-vous vraiment être n’est-ce-pas ?